Les trois sœurs présumées sorcières et leur nouvelle recrue Carlin Junior Metogo Me-Eyi, qui ont été écroués à la maison d'arrêt de Lambaréné.

Un jeune homme de 23 ans, Carlin Junior Metogo Me-Eyi, et trois femmes appartenant à une même même famille, à savoir Madeleine Mebeke, 76 ans, chef de village, Christine Ekayeng et Madeleine Yabale, toutes deux âgées de 86 ans viennent d’être interpellés au village Ngosso, une bourgade du district de Makouké, dans la région de Lambaréné.

Ces quatre personnes sont suspectées de pratiques fétichistes. et notamment d’avoir ensorcelé des résidents de cette localité située dans le département de l’Ogooué et des Lacs.

Aidées par un jeune homme qu’elles venaient de recruter dans leur association maléfique, trois vieilles dames d’une même fratrie auraient ensorcelé plusieurs habitants du village Ngosso, dans le district de Makouké. Le mode opératoire consistait pour Carlin Junior Metogo Me-Eyi, la nouvelle recrue, à dérober les sous-vêtements des victimes préalablement identifiées. Lesquels habits étaient ensuite utilisés par le trio de sorcières présumées pour jeter le mauvais sort sur les résidents de ce hameau.

Les éléments de la brigade territoriale de Makouké étaient en effet sur les dents, depuis que des cas de vampirisme leur avaient été rapportés par des habitants. Au cours de leurs investigations qui les mèneront au village Ngosso, les Officiers de police judiciaire (OPJ) interceptent Carlin Junior Metogo Me-Eyi. Mieux, en perquisitionnant au domicile de ce dernier, les limiers trouvent des dizaines de sous-vêtements, singulièrement féminins.

A la suite de quoi, le suspect est conduit dans les locaux de l’unité de gendarmerie, où il est interrogé. Lors de sa déposition, il livre les noms de Madeleine Mebeke, Christine Ekayeng et Madeleine Yabale, affirmant qu’il mènerait avec ces veilles dames des activités mystiques depuis un an.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.