Le sulfureux conseiller d'Ali Bongo

La nouvelle est tombée hier soir tel un couperet. L’indéboulonnable conseiller d’Ali Bongo, Alfred Edmond Nziengui Madoungou vient d’être limogé de la Présidence de la république gabonaise. Homme à la mauvaise réputation, dont le nom est constamment cité dans des affaires de crimes rituels, Alfred Edmond Nziengui Madoungou était considéré comme l’homme de main d’Ali Bongo pour les sales besognes.

La nouvelle est tombée hier soir, Alfred Edmond Nziengui Madoungou ne fera plus partie de l’entourage officiel d’Ali Bongo. Du moins pour le moment. C’est ce que nous apprend le communiqué final du conseil des ministres de ce 27 avril qui conclut “Par ailleurs, Monsieur Alfred Edmond NZIENGUI MADOUNGOU, précédemment Conseiller du Président de la République, est remis à la disposition de son administration d’origine“.

On doit à ce sulfureux conseiller occulte outre de nombreuses présomptions de crimes rituels dans le pays, le départ de plusieurs journalistes qui avaient osé révéler ses activités “criminelles”. C’est à Alfred Edmond Nziengui Madoungou que le journaliste Jonas Moulenda doit son exil forcé en France. Un licenciement qui ne sent pas du tout bon pour l’homme fort de Mayumba dont le nom est cité dans l’affaire de crimes rituels quelque peu raté à la frontière avec le Cameroun.

La descente aux enfers ? Les prochains jours nous édifieront sur l’avenir de ce grand fidèle du régime d’Ali Bongo…

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.