Un jeune compatriote, Wilfried Kosso, avait pris l’habitude d’aller voler des régimes de banane dans des plantations situées dans les environs de la ville de Lambaréné. Notamment en face de la préfecture du département de l’Ogooué et des Lacs. Et ces vols durent depuis trois ans, sans que les propriétaires desdites plantations n’arrivaient toujours à mettre la main sur le coupable.

C’est justement au moment où les cultivatrices commençaient à désespérer que, par un heureux concours de circonstances, le voleur va être démasqué. En effet, alors que dame Isabelle Manigou Koyo, l’une des propriétaires des plantations de banane en question, et deux de ses sœurs, se reposent non loin de son champ, après une journée de dure labeur, elles aperçoivent un jeune homme sortir de la brousse avec quatre régimes de banane. Isabelle Manigou Koyo, qui trouve cela suspect, ap-pelle immédiatement son mari. Celui-ci arrive instamment, à bord de son véhicule.

Wilfried Kosso, voleur présumé de bananes

Le suspect, Wilfried Kosso, est alors apostrophé, puis assailli de questions sur la provenance des quatre régimes de banane en sa possession. Seulement, ses réponses ne convainquent personne. Tout ce beau monde prend alors la direction de la brigade-centre de la gendarmerie de Lambaréné pour tirer l’affaire au clair.

« Cuisiné » par un enquêteur, Wilfried Kosso passe aux aveux en reconnaissant les faits. Et précise qu’il va souvent vendre la banane volée chez des commerçantes du marché central. Les nouvelles allant vite, toutes les propriétaires des plantations où les vols ont été commis, se retrouvent à la brigade pour voir celui qui les prive, depuis trois ans, du fruit de leur labeur.

Ces femmes sont, en grande partie, des mères de famille et des filles-mères qui gagnent leur vie à la sueur de leur front Aussi, ont-elles réclamé justice pour le préjudice qu’elles subissent depuis des années. Pour ce faire, elles ont décidé de porter plainte contre sieur Kosso pour vols répétés de banane.

«Nous sommes une douzaine de femmes à cultiver la banane ici, mais nous subissons sans cesse des vols. Dieu est grand car, nous avons enfin attrapé le voleur», s’est réjouie l’une des victimes. «Ce jeune homme doit aller en prison pour nous avoir fait tant de mal, car il nous a fait beaucoup de mal. Pour mon cas, c’est grâce à mes plantations que je nourris ma famille. je n’ai aucune autre source de revenus», a ajouté une autre plaignante.

«Nos régimes de banane, une fois à maturité, disparaissaient sans laisser de trace. Heureusement l’adage qui dit « le voleur a 99 jours et le jour restant est pour le propriétaire » a trouvé tout son sens aujourd’hui», a déclaré une autre dame abusée. Une source proche du dossier révèle que Wilfried Kosso figure dans les fichiers de la gendarmerie pour avoir déjà fait la prison en 2015 à Lambaréné pour des faits similaire. Présenté devant le parquet, le voleur présumé a été, après audition, placé sous mandat de dépôt à la prison centrale.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here