L’état de santé d’Ali Bongo inquiète tout le continent. Alors que ses origines nigérianes avaient failli lui coûter la présidentielle de 2016, sa maladie “sévère” qui l’a obligé à s’éloigner du Gabon, pourrait faire renaître la polémique sur ses origines extra-gabonaises. Recevant des prières de part le monde, Ali Bongo se serait bien passer de celles-ci provenant de la communauté Igbo du Nigéria.

Ce vendredi matin, un tweet posté par un internaute se réclamant de l’ethnie Igbo du Nigéria, a appelé cette communauté linguistique à prier pour Ali Bongo. Et pour cause, Ali Bongo serait bien un des leurs : “il a été adopté durant la guerre civile du Biafra/Nigeria“, rappelle en anglais IgboNative, un compte défendant la culture et la nation Igbo sur Twitter.

COPIED: The President of Gabon Ali Bongo ondimba is sick pls pray for his quick recovery as you would remember he is the adopted son of the former President of Gabon , he was adopted during the Nigeria/Biafra Civil war , he is an Igbo man …by rare dent of fate is pic.twitter.com/AcsDtmb9eY

— IgboNative (@IgboNative) 9 novembre 2018

Et d’ajouter : “s’il vous plait, priez pour son rapide rétablissement (…) C’est un igbo…”. Voici donc les prières qu’appelaient de ses vœux les autorités gabonaises, entendues au-delà de nos frontières car au Gabon, beaucoup de citoyens présentés comme des “pseudo citoyens” ne souhaitent pas son rétablissement. C’est aussi cela le karma du destin dont évoque à juste titre IgboNative.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.