Le forcené durant son acte

Scène ahurissante hier à Libreville. Un jeune gabonais qui s’est dit dépassé par la vie, s’est tailladé la gorge en public au quartier Petit-Paris. L’homme qui n’avait visiblement plus toute sa tête, s’est donné la mort devant des badauds impuissants.

Que se passe t-il donc au Gabon ? Y vivre serait-il devenu un supplice au point de se donner soi-même la mort ? Autant de questions qui taraudent encore aujourd’hui les Librevillois face au drame qui est survenu hier à Petit-Paris.

Les riverains ont été surpris de voir un jeune homme dont l’identité n’a pas encore été révélée, se donner la mort en public. A chaque fois qu’une personne tentait de s’approcher de lui pour l’empêcher de commettre l’irréparable, le forcené se tailladait encore plus la gorge.

Un incident qui interpelle sur l’utilité de la forte présence policière et militaire à Libreville et la précarité qui frappe de nombreux habitants du pays. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce fait divers.

Laissez un commentaire

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.