Difficile séjour pour Ali Bongo aux Etats-Unis depuis dimanche. Après la diaspora gabonaise qui le traque depuis dimanche pour lui rappeler qu’il n’a pas été élu à la tête du Gabon, le numéro 1 du PDG aura dû se contenter de moins de 10 personnes pour l’accueillir à sa sortie d’hôtel hier.

 

Dans une mise en scène qui n’aura pas réuni grand monde pour faire pâlir ses détracteurs, on voit Ali Bongo se contenter d’à peine une poignée de gabonais tous militants occasionnels de son parti aux USA. Dur pour lui de mobiliser des soutiens dans un pays qui ne lui laisse aucun répit, pourchassé par des activistes de la diaspora gabonaise visiblement plus nombreux que les membres de son parti dans cette partie du monde.

Un chef d’État qui visiblement a du mal à trouver des gabonais pour l’applaudir dans les rues de New-York où il est logé dans une suite qui coûte chaque jour 24 000$ au contribuable gabonais.  Un séjour inoubliable pour Ali Bongo désormais bunkérisé à New-York où il participe cette semaine à une conférence sur les océans.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here