Les événements vécus par le Gabon ce lundi 7 janvier ont tout sauf livré leurs secrets de fabrication. L’AJEV, ce groupe devenu tentaculaire de jeunes loups, est en réalité le maître d’ouvrage de cette opération inédite. Ce, dans le cadre de la guerre sans pitié que se livrent désormais certains clans autour d’Ali Bongo Ondimba réfugié à l’étranger.

Le patron de l’AJEV aurait fomenté l’opération manquée

En effet, dans sa volonté de s’emparer du pouvoir et par le truchement des sieurs Renaud Allogho Akoué et Tony Ondo Mba, tout a commencé il y a quelques temps avec l’arrivée à Libreville de 5 barbouzes dont la première étape de la mission a été d’identifier et repérer les domiciles de certaines personnalités dont les principales sont : Marie-Madeleine Mborantsouo, Lambert Noël Matha, Lucie Milebou, Jean Yves Teale, Étienne Massard et Frédéric Bongo.

Le but final : leur élimination physique. Cette option ayant besoin d’être mieux “habillée”, les amis “Ajeviens” Renaud et Tony ont dû nouer des contacts avec le lieutenant Ondo Obiang dans l’objectif d’une insurrection populaire qui aurait été imputée à l’infortuné Frédéric Bongo auxquels des détracteurs prêtent des envies de succession à son demi-frère Ali Bongo.

C’est dans cette optique que l’actuel directeur général de la CNAMGS s’est rendu récemment au Maroc aux fins de remettre à ces fameux barbouzes de l’argent pour leur basse besogne prévue lors des troubles qui auraient pu subvenir après l’appel des mutins du 7 janvier au soulèvement populaire.

Ce déplacement en terre chérifienne visait aussi un réapprovisionnement financier aux fins en autres, de régler les notes d’hôtel d’Ike Ngouoni et de Brice Laccruche, autres cerveaux et pièces maîtresses de cette aventure sordide. De sources sécuritaires et d’un des complices Ajeviens, un dénommé David Nkoughe Obiang, cette escapade devait trouver son aboutissement final avec l’arrivée au pouvoir de Nourreddin Bongo.

Dans ce manège, le grand frère de Tony, Daniel Nkoulou Abessolo était chargé quant à lui de remettre 100 millions à Kelly Ondo Obiang pour recruter des soldats supplémentaires. La suite est connue en attendant les épisodes suivants.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.