Ali Bongo est très mal en point. Au point que lors de son retour de 48h au Gabon, le président gabonais a décidé de confier le poids de ses charges à sa belle-mère Marie Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour constitutionnelle.

Le Gabon a un nouveau président. Ou plutôt une nouvelle présidente par intérim. Il s’agit de Marie Madeleine Mborantsuo, accessoirement présidente de la Cour constitutionnelle. C’est ce qu’affirme le site Afrik.com citant des sources officielles.

Plutôt que d’avoir à déclarer la vacance de pouvoir pour que les gabonais élisent un nouveau président de la république, Ali Bongo et Mborantsuo ont trouvé une parade. Après avoir séjourné durant moins de 48h au Gabon du dimanche 24 février au mardi 26 février, la manœuvre illégale a été mise en place.

En attendant son retour à Libreville suite à sa maladie, Ali Bongo a confié les clés de son pouvoir à sa belle-mère. En attendant donc son retour officiel, c’est donc elle qui sera en charge du pays. Un arrangement illégal conclu en sourdine entre Ali Bongo et Mborantsuo.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.