Que s’est-il donc passé dans la tête de ces jeunes Gabonais visiblement instrumentalisés par le pouvoir d’Ali Bongo ? Dans une vidéo publiée hier, ces jeunes proches du directeur de cabinet de la Présidence de la République gabonaise ont outre menacé de mort les opposants d’Ali Bongo à travers le monde, proféré (avancer la vidéo jusqu’à 1 minute 13”) des insultes à l’endroit de la défunte mère du président Américain Mary Anne MacLeod, décédée en août 2000.

Dans un langage décousu et très familier que nous ne saurions répéter ici, ces jeunes proches du palais présidentiel gabonais prennent à partie la regrettée mère de Donald Trump pourtant étrangère au conflit que se livre depuis la présidentielle d’août dernier, les partisans d’Ali Bongo et de Jean Ping après la réélection controversée du premier cité. Pas si sûr non plus que Donald Trump appréciera ces injures proférées sans raison contre sa défunte mère.

Mary Anne MacLeod insultée dans sa tombe par des partisans d’Ali Bongo

Voila ce qui arrive quand on utilise des jeunes désœuvrés, sans la moindre éducation minimale et culture politique pour des machinations politiques. Au lieu de s’en prendre uniquement aux opposants d’Ali Bongo menacés quotidiennement de mort par le régime Bongo, ces jeunes à l’éducation hachurée en sont venus à s’en prendre à la mère du président américain Donald Trump.

Un incident qui frise clairement l’incident diplomatique car ces jeunes appartiennent bel et bien au comité de soutien de Martin Boguikouma, le nouvel homme fort d’Ali Bongo qui a remplacé le très controversé Maixent Accrombessi qui lui aussi est traité par ces jeunes de “pilleur Béninois” et de “petit pédé”. C’est en représailles à une déculottée imposée par les opposants d’Ali Bongo à New-York la semaine dernière que ces jeunes ont fait cette vidéo pour voler au secours du directeur de cabinet présidentiel.

Une mise en scène politique qui tourne mal et pourrait bien attirer les foudres américaines sur le régime lancinant d’Ali Bongo, contesté de toute part par ses opposants à travers le monde après une présidentielle gabonaise qui a profondément divisé les Gabonais. La suite de ces tribulations présidentielles est désormais attendue avec délectation d’autant que Donal Trump est connu pour être imprévisible.

Laissez un commentaire

1 COMMENTAIRE

  1. Vraiment je suis très déçu du comportement de mes frères Gabonais. Après plus de 50 ans de misère au Gabon sous l’emprise de la France, voila un jeune Gabonais ( ALI) qui, par ses idées ouvre la porte de l’émergence du Gabon par ses idées, mais vous ne le soutenez pas§§§
    Par contre ce qui vous intéresse c’est de soutenir PING qui est très instrumentalisé par l’occident en particulier la France qui voit depuis 2009 ses intérêts chutés de beaucoup au Gabon.
    Je suis Gabonais et vivant au Gabon et je ne dis pas que tous va bien mais le peu que le Président Ali fait est pour moi mieux que ce que ses prédécesseurs ont laissé.
    Le problème d’Ali qu’il s’est entouré des jeunes Gabonais qui, j’en suis sur pensait que tous était avec lui pour l’émergence du Gabon. Mais hélas ce n’est pas ou ce n’étais pas le cas.
    Alors nous Gabonais, voyant le remu ménage qui se passe en ce moment, sur tout les plan en voyant la plus par des trompeurs du président se faire entendre dans les tribunaux, nous avons l’obligation de soutenir Ali. pour cela, du temps de ses prédécesseurs, jamais les tribunaux n’avaient accueillis des personnalités pour malversation ou détournements de bien publics.
    Ali est élu pour 7 ans et il le sera quelque soit ce que les gens pourrons dire.
    A tous ceux qui soit disant luttent pour que Ali parte du pouvoir je vais vous dire ceci:
    les morts d’août ne sont ni les enfants d’Ali ou ses proches encore moins ceux de PING. ils ne seront jamais aux front mais vous enverrons directement ou indirectement et la suite ce ne sont pas eux qui subissent mais nous les populations et c’est dommage.
    Il y a un Dieu dans ce pays le Gabon et le moment viendra par lui de faire le ménage sur tous ce qui ne va pas car c’est à lui qu’appartiens la justice.
    Puisse le Seigneur nous bénir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.