People Société

Après Ali Bongo, Marie Madeleine Mborantsuo victime d’un grave cancer

Les jours de la dame de femme du régime Bongo au Gabon sont désormais comptés. Marie Madeleine Mborantsuo, pièce-maîtresse des victoires présidentielles de la famille depuis 1991, serait dans une très mauvaise passe coté santé. Selon plusieurs sources, la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise est atteinte d’une grave maladie : le cancer de l’œsophage.

Après Ali Bongo foudroyé par un AVC le 24 octobre dernier, un autre visage de la politique gabonaise serait mal en point. Cette semaine, plusieurs sources ont évoqué une évacuation sanitaire en catimini de Mboranstuo vers l’étranger. C’est au cours de cette épisode organisée par son fils, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, que l’on a découvert le mal qui accable les Mborantsuo : un cancer de l’œsophage.

Les dégâts causés dans l’organisme par ce type de cancer

Une maladie qui pourrait l’entraîner à la mort car ce cancer aurait déjà gagné un autre organe précieux à la vie : le pancréas. Ce qui fait dire à plusieurs experts santé que les jours de l’ancienne maîtresse d’Omar Bongo sont plus que jamais comptés.

Laissez un commentaire
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
2 Commentaires
  1. Nib le beau 3 ans il y a
    Repondre

    Il n’en ai rien elle se porte très bien, tenez vous en à l’actualité officielle qui incombe à toute la nation très cher compatriotes.

  2. 😔Dieu dit à moi la vangeance à moi la rétribution des méchants.Donc à tous ceux qui lirons ce texte, que nous n’avons pas à juger cette femme,cert elle a commis l’abomination aux yeux de Dieu et des Hommes,mais Dieu fait grâce à qui il veut même à elle à une seul condition qu’elle se répend de tous ses actes.Si c’est pas le cas alors l’ardente colère de Dieu s’abattra sur elle et ces colaborateurs.Dieu aime l’Homme mais il déteste le péche.Jésus dira à tous ce qui lapidait la femme adultaire qui d’entre vous n’a jamais péché lance la première pierre sur cette femme.Alors si vous avez déjà péché un jours ne juger pas cette femme,laissés Dieu gérée cet affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez également aimer