Voici comment le président sortant, Ali Bongo, a corrompu des membres de la commission électorale du Haut-Ogooué pour surgonfler les résultats exprimés pour rattraper son retard sur les résultats de la présidentielle gabonaise face à Jean Ping.

Un scandale de trop qui touche la commission provinciale du Haut-Ogooué aura permis au président sortant de rafler la mise dans cette province en offrant 50 millions de F.CFA à certains membres de la CENAP. Après cette vaste opération de corruption, Ali Bongo a pu officiellement fait voter 99,93% des électeurs inscrits et 95% de ce volume de suffrages pour s’offrir 49,85% contre 48,15% pour Jean Ping.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here