Voici comment le président sortant, Ali Bongo, a corrompu des membres de la commission électorale du Haut-Ogooué pour surgonfler les résultats exprimés pour rattraper son retard sur les résultats de la présidentielle gabonaise face à Jean Ping.

Un scandale de trop qui touche la commission provinciale du Haut-Ogooué aura permis au président sortant de rafler la mise dans cette province en offrant 50 millions de F.CFA à certains membres de la CENAP. Après cette vaste opération de corruption, Ali Bongo a pu officiellement fait voter 99,93% des électeurs inscrits et 95% de ce volume de suffrages pour s’offrir 49,85% contre 48,15% pour Jean Ping.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.