Des morts de la nuit dernière suite à la répression sanglante des autorités gabonaises

Les lendemains de l’annonce des résultats de la présidentielle gabonaise du 27 août sont plus qu’incertains. Selon plusieurs sources, Ali Bongo candidat malheureux à cette élection, use désormais de mercenaires pour tuer les manifestants qui s’opposent au hold-up électoral orchestré par la CENAP pour le maintenir au pouvoir.

Ces mercenaires ainsi que des militaires de la garde présidentielle tirent sur des Gabonais sans défense à l’aide de balles réelles. Plusieurs images sur les réseaux sociaux et les nombreux témoignages des populations de Libreville et Port-Gentil montre les atrocités du camp d’Ali Bongo sur la population.

Ces mercenaires recrutés par Ali Bongo dans des pays voisins tels que le Burundi circulent en véhicules pick-up encagoulés et encadrés par la garde présidentielle gabonaise pour donner l’assaut contre les populations.

Nous y reviendrons.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here