La délégation burkinabé à son arrivée à la gare de Franceville

Après qu’elle se soit rendue vendredi soir en train pour Franceville où se disputera le choc Burkina Faso vs Guinée-Bissau, la délégation officielle du Burkina composée d’officiels, joueurs et supporters s’est retrouvée sans hébergement décent à leur arrivée à Franceville.

Le COCAN qui organise la CAN Gabon 2017 leur a proposé de loger dans une école primaire sans matelas en raison du fort nombre de personnes à loger !  Les Etalons devront jouer dans la ville minière ce dimanche son dernier match couperet contre les Lycaons de Guinée-Bissau.

Après 13 heures de route à bord d’un train, supporters, agents du ministère des sports, délégation de la fédération et journalistes (près de 200 personnes) débarquent à la gare de Franceville.

Attendant tranquillement d’être conduits vers leurs sites d’hébergement, que ne fut pas la surprise des uns et des autres lorsqu’un membre de la mission leur lança : « il n’y a plus de logements à Franceville. Nous avons une école pour loger des gens mais il n’y a pas de matelas ».

Cette déclaration a été suivie d’un tonnerre d’applaudissements de la part des supporters juste pour ironiser. « C’est de la pure plaisanterie » racontait-on dans les rangs. Pourquoi dire qu’il n’y a pas de logements alors que le ministère savait bien qu’on allait venir jouer à Franceville? » a crié un supporter à l’endroit des membres de la délégation.

Après des minutes d’attente, chacun s’est mis à la recherche d’un site d’hébergement. 700 kilomètres séparent Libreville de Franceville. Si les Etalons terminent en tête du groupe A, ils repartiront jouer les quarts de finale à Libreville. Si la qualification est validée en tant que deuxième, le Burkina Faso restera à Franceville pour affronter le Sénégal

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here