La délégation burkinabé à son arrivée à la gare de Franceville

Après qu’elle se soit rendue vendredi soir en train pour Franceville où se disputera le choc Burkina Faso vs Guinée-Bissau, la délégation officielle du Burkina composée d’officiels, joueurs et supporters s’est retrouvée sans hébergement décent à leur arrivée à Franceville.

Le COCAN qui organise la CAN Gabon 2017 leur a proposé de loger dans une école primaire sans matelas en raison du fort nombre de personnes à loger !  Les Etalons devront jouer dans la ville minière ce dimanche son dernier match couperet contre les Lycaons de Guinée-Bissau.

Après 13 heures de route à bord d’un train, supporters, agents du ministère des sports, délégation de la fédération et journalistes (près de 200 personnes) débarquent à la gare de Franceville.

Attendant tranquillement d’être conduits vers leurs sites d’hébergement, que ne fut pas la surprise des uns et des autres lorsqu’un membre de la mission leur lança : « il n’y a plus de logements à Franceville. Nous avons une école pour loger des gens mais il n’y a pas de matelas ».

Cette déclaration a été suivie d’un tonnerre d’applaudissements de la part des supporters juste pour ironiser. « C’est de la pure plaisanterie » racontait-on dans les rangs. Pourquoi dire qu’il n’y a pas de logements alors que le ministère savait bien qu’on allait venir jouer à Franceville? » a crié un supporter à l’endroit des membres de la délégation.

Après des minutes d’attente, chacun s’est mis à la recherche d’un site d’hébergement. 700 kilomètres séparent Libreville de Franceville. Si les Etalons terminent en tête du groupe A, ils repartiront jouer les quarts de finale à Libreville. Si la qualification est validée en tant que deuxième, le Burkina Faso restera à Franceville pour affronter le Sénégal

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.