Devant l’extrême pauvreté qui semble avoir élue domicile au Gabon, les Gabonais sont contraints de faire avec le peu que la nature les offre. C’est exactement ce qui est arrivé entre cet éléphant et ces riverains qui ont visiblement eu la chance de croiser ce pachyderme mort en bordure de route. La scène se déroule au sud du Gabon.

Si l’on ignore ce qui a causé la mort de cet éléphant vivant en forêt et redouté par les populations, sa chair fera les beaux jours de nombreux déjeuner et dîners gabonais qui n’ont pas résisté à l’envie de dévorer cette viande très rare dans leurs assiettes.

L’éléphant a ainsi été dévoré par les riverains, chacun armé de machettes de chasse et autres couteaux bien aiguisés se sont rués sur la dépouille pour emporter sa précieuse chair. Difficile de dire si à l’arrivée des autorités, il pourrait encore rester une trace de cet animal à part son sang gisant sur le sol.

Ali Bongo qui s’est fait défenseur de faune, des animaux et du climat à travers le monde n’aura donc pas réussi à sauver cet éléphant de la faim dont souffre son “peuple”. Des gabonais qui ont vite saisi l’occasion rêvée de se remplir enfin la panse.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.