Le présumé violeur de vieille femme aurait les faits

Cette histoire toute extraordinaire s’est déroulée à Ntoum, une commune située à une trentaine de kilomètres de la capitale gabonaise. Stephan Nzué Obiang alias « Le Weezy », 25 ans de nationalité gabonaise, a abusé sexuellement de sa grand-mère, âgée elle de 75 ans, au quartier Ntoum 6 ! Le jeune homme qui ne serait pas à son premier cas de viol sur les dames du 3e âge, aurait reconnu les faits, affirmant avoir agi sous l’emprise de l’alcool et de la drogue.

Comme on peut le lire dans le rapport d’enquête de la police judiciaire (PI), ce jour-là, Stephan Nzué Obiang, rentré d’une virée nocturne vers deux heures du matin, plutôt que de se rendre à son domicile, choisit de filer tout droit chez sa mémé, qui vit seule dans sa maison, située dans la concession familiale. Il entre dans la chambre, en passant par la fenêtre, après l’avoir forcée. Profitant de ce que la septuagénaire est plongée dans un profond sommeil, I Nzué Obiang passe tout de suite à l’action. La victime se réveille en sursaut mais son bourreau, dans une profonde extase à ce moment précis, lui intime l’ordre de ne pas crier, au risque d’en finir avec elle.

L’acte consommé, le jeune homme repart tranquillement, par la porte centrale cette fois. La grand-mère en profite pour hurler. Trop tard, l’oiseau s’est envolé. Le matin, T.M.M. se rend à la Pj pour porter plainte contre son agresseur de petit-fils. Il a fallu beaucoup de tact et d’ingéniosité aux policiers pour mettre la main sur Stephan Nzué Obiang. Car, l’intéressé, se sentant traqué, s’était déjà réfugié en brousse.

Le rapport d’enquête indique que Stephan Nzué Obiang a un goût effréné pour les vieilles femmes. Il y a quelques mois en effet, il a abusé sexuellement de deux dames âgées, toujours à Ntoum. Il devrait comparaître prochainement devant le parquet de Libreville pour rendre des comptes à la justice. Car, être sous l’emprise de l’alcool et de la drogue, argument qu’il tente de brandir pour se justifier, ne saurait suffire à le mettre hors de cause.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here