Ali Bongo continue de diriger le Gabon depuis son fauteuil présidentiel. Alors qu’il devait accueillir ce mercredi 15 mai le président ivoirien, Alassane Ouatatra, Ali Bongo a comme ce fut déjà le cas avec le président togolais, refusé de faire le déplacement de l’aéroport de Libreville pour accueillir son hôte, comme le veut pourtant les usages.

Une fois de plus, c’est le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghe Bekale, qui a été envoyé à la rescousse pour remplacer le président malade. Là encore en lieu et place du Vice-président Pierre Claver Maganga Moussavou qui est loin d’être utile à Ali Bongo pour ce type de besogne.

Le Premier ministre gabonais et le président ivoirien ce mercredi

Ali Bongo a donc attendu fièrement son visiteur dans son palais, loin des caméras et des preuves de sa motricité. Rappelons que depuis son retour officiel au Gabon le 23 mars après 5 mois d’absence, Ali Bongo ne s’est plus jamais exprimé devant ses compatriotes depuis son AVC.

Un silence qui ne l’empêche pas d’échanger avec des personnalités triées sur le volet, seules autorisées à entendre la parole présidentielle.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.