C’est ce que révèle le journaliste Jonas Moulenda, exilé en France. Selon ses informations, le faux minage de Libreville par des commandos obéissant à Roland Aba’a Minko aurait été financé par Ali Bongo, lui-même, à hauteur de 500 millions de FCFA. La fausse action terroriste de ce vendredi, réalisée avec la bénédiction inédite des forces de l’ordre et des médias publiques aux ordres du régime, visait l’arrestation de son opposant Jean Ping qui continue de le résister.

Voici l’intégralité de la vidéo de Jonas Moulenda sur ce faux coup d’action terroriste financé par l’argent public où les noms de plusieurs responsables de la gendarmerie, de la présidence gabonaise et du ministère de la Communication sont cités comme faisant partie de ce complot étatique qui a accouché d’une souris.

Une poisse qui poursuivrait Ali Bongo et les siens qui feraient tout pour saborder l’arrivée des enquêteurs de la CPI sur les crimes commis lors des répressions policières et militaires consécutives à l’annonce de sa réélection qui ne passe toujours pas !

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here