La maison où a été découvert l'enfant kidnappé à Bitam

Un enfant de sexe masculin, âgé de 10 ans a été retrouvé après 24 heures de kidnapping, jeudi dernier dans une maison inachevée à Bitam (nord du Gabon), a-t-on appris lundi.

Les faits se sont produits mercredi dernier aux environs de 17h (16h GMT) au quartier Essangui, lors de rencontre Gabon- Burkina-Faso, comptant pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se dispute actuellement en terre gabonaise.

Profitant du caractère désert que présentaient les rues et de l’attention des gens sur le match, les commanditaires de l’enlèvement du petit garçon sont rentrés en scène.
« Je jouais au ballon avec mes amies, après le match, je me suis rendu à la pompe pour voir s’il y avait encore du monde. En marchant, en direction de la pompe, une voiture s’est arrêtée à mon niveau, un homme est descendu, m’a mis un sac à la tête et m’a embarqué dans la voiture et, elle a démarrée » a déclaré l’enfant.

Poursuivant sa narration l’enfant a affirmé que : « quelques temps après, ils m’ont fait descendre de la voiture et nous avons marchés pendant longtemps. En marchant, je me suis rendu compte que nous avons quitté la route et que nous étions en train de marcher dans la brousse, parce que l’herbe me touchait de partout. Après un laps de temps long, je me suis retrouvé dans une maison inachevée. Ils m’ont déposé. J’ai d’abord tenté de m’enfuir une première fois, ils m’ont rattrapé et m’ont remis dans la pièce à laquelle j’étais. Tout à coup il n’y avait plus de bruit j’ai encore tenté de m’échapper et j’ai réussi ».

C’est à la mi-temps du match que les parents de ce dernier se rendent comptes de l’absence de leur jeune garçon. Pris de frayeur après plusieurs fouilles, Ces derniers ont alerté les voisins et les services d’immigration de la disparition de leur enfant.
Pour le père de la victime, Emmanuel Biyogo, « nous avons retrouvé l’enfant autour de 19h, c’est-à-dire Le lendemain du jour de sa disparitio »n.

« Pendant que nous avions plus d’espoir de retrouver. Aux environs de 19h, nous étions tous dans la maison soucieux et triste de la disparition de notre enfant tout à coup, j’ai écouté des cries qui retentissaient de part et d’autres de la cours, les voisins criaient « le blanc », « le blanc », à mon arrivée, s’est une dame qui s’amenait vers la maison avec l’enfant en main » a-t-il relaté.

Une enquête a été ouverte pour démanteler se réseau de voleur d’enfants a indiqué le préfet de la localité Boniface Fougues.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here