L’opération Mamba pourrait faire de prochaines victimes parmi les actuelles personnalités du gouvernement gabonais. C’est ce que semblent indiquer de folles indiscrétions ces derniers jours, qui placent Yves Fernand Manfoumbi alias Manf10 sur la sellette toujours dans l’affaire Santullo face à l’Etat gabonais.

Yves Fernand Manfoumbi actuel ministre de l’Agriculture et du projet GRAINE paierait donc sa compromission dans cette sombre affaire de rétrocommissions à grande échelle qui fait toujours grand bruit. C’est lui, alors puissant Trésorier payeur général du Gabon, qui avait décaissé les sommes surfacturées à l’Etat par Sericom BTP pour les frais liés notamment à la réfection du pont de Kango, du pont sur la Banio.et de plusieurs autres gros œuvres.

Il se susurre que cet ancien intime de Maixent Accrombressi déchu, pourrait tomber avant la fin de la semaine avec d’autres victimes de la frénétique gabegie qui est devenue la règle au sein de l’administration gabonaise. Une victime pourrait en appeler d’autres et donner à réfléchir les apparatchik du régime qui pourraient bien voir venir leur tour de séjourner à la prison centrale de Libreville qui ne demande que ça !

Si ces informations ce confirment, nul doute qu’un remaniement idu gouvernement s’imposerait. Comme pour les cas Ngoubou (ancien ministre du Pétrole et des Hydrocarbures) et Ngambia (ancien ministre de l’Economie), Manf10 pourrait être démis de ces fonctions la veille de son arrestation. Une pratique à laquelle semble s’être habituée les autorités gabonaises pour se séparer en douceur de ses collaborateurs véreux qui hantent les arcanes du pouvoir de longue date.

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here