Un internaute, par ailleurs membre de l’opposition gabonaise, raconte les contours de sa garde à vue de 26h à la Direction générale des recherches, un service de police placé sous la coupole de la présidence gabonaise :

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.