Un internaute, par ailleurs membre de l’opposition gabonaise, raconte les contours de sa garde à vue de 26h à la Direction générale des recherches, un service de police placé sous la coupole de la présidence gabonaise :

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here