Le corps sans vie du sergent de la garde républicaine

Un agent de la Garde républicaine, chargée des sales besognes du pouvoir d’Ali Bongo, vient de tomber. Ce sergent de l’armée d’élite de l’armée gabonaise a succombé aux coups de couteaux que lui a assénée, ivre de colère, son épouse ce mercredi dans la nuit dans leur chambre à coucher.

La chambre ensanglantée, lieu du crime passionnel

Qui a dit que les agents de la Garde républicaine qui assurent la sécurité de la famille Bongo était immortels ? Ce sergent infidèle l’aura finalement appris au dépends de sa vie car son épouse, jalouse comme jamais, lui a envoyée un billet sans retour pour le royaume des morts.

C’est hier dans la nuit de mercredi à jeudi que le drame s’est produit. L’épouse du sergent aurait appris que son homme lui aurait fait un enfant dans le dos. Une pratique pourtant bien conventionnelle chez hommes mariés gabonais qui n’hésitent pas à avoir plusieurs “bureaux” en plus du cocon officiel. Furieuse, elle aurait décidé de se venger sur son infidèle de mari qui aurait commis l’irréparable à ses yeux.

Le mari assassiné de son vivant

Profitant que celui-ci était endormi hier soir, la femme furieuse et dans une colère noire lui aurait infligé plusieurs coups de couteau dans le corps. Le pauvre sergent ne survivra pas à cette folie meurtrière. Il succombera de ses blessures. Un fait divers de plus qui frappe l’armée privée d’Ali Bongo et qui interroge sur l’infidélité devenue bien trop naturelle et conventionnelle chez les hommes gabonais.

L’épouse criminelle

 

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here