L’actuel ambassadeur du Gabon en France, Germain Ngoyo Moussavou, a atteint l’âge de la retraite et donc sur le départ. La course pour sa succession est plus que jamais ouverte pour ce prestigieux poste auprès de l’ancienne puissance coloniale qui continue toujours de jouer un rôle prépondérant dans la vie politique et économique du Gabon.

Parmi les potentiels candidats figurent en bonne place le très controversé Maixent Accombessi, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, récemment promu Haut représentant personnel du même Ali Bongo. Bien qu’en exil forcé du Gabon pour des raisons de santé depuis la présidentielle du 27 août,  Maixent Accombessi pourrait bien tenir là le fruit d’une fidélité sans pareille à Ali Bongo auprès de qui on lui prête volontiers des pouvoirs mystiques liés au vaudou.

Les autres candidats sont Nelson Noël Messone, ex-collaborateur d’Abdou Diouf à l’OIF et actuel directeur du protocole d’État, Dieudonné Nzengué, ancien ministre délégué aux Affaires étrangères et Michael Moussa, l’actuel ambassadeur aux États-Unis. La décision pourrait être prise immédiatement après le dialogue national que le pouvoir peine depuis octobre à mettre en place.

 

Laissez un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here